Taxe sur les supports de stockage – L’état fait machine arrière.

Taxe sur les supports de stockage – L’état fait machine arrière.

Article du Mercredi 26 Septembre 2007

En effet, après de multiples discutions autour des différents acteur du monde du numérique, ils ont décidé que les supports de stockage ne seraient plus taxés.

Grâce à quelques questionnaires distribués à tous les acteurs du numérique (panel de 5300 personnes représentatif des acteurs du numérique et pas uniquement les caisses de l’état et les majors), l’état s’est aperçu qu’un grand nombre d’appareil photo numérique servait à prendre des photos, qu’une majorité de téléphone portable servait à téléphoner, qu’il était difficile de placer un film dans un format numérique sur une carte mémoire de 32 méga, que l’usage d’un disque dur entant que moyen de sauvegarde semblait se généraliser et que les camescopes numérique servaient à filmer des souvenirs de famille plus que des films en salle (souvent, d’ailleurs, distribués en avant première sur internet grâce, hé ben oui, aux distributeurs…).

L’état a également décidé de demander aux majors de réviser les tarifs pour l’accès à la culture musical et ainsi permettre au plus grand nombre l’accès au savoir, c’est pour cela que les majors ont décidé de baisser énormément leur marge sur la vente d’un CD pour ne prendre plus que 60 pourcent du prix de vente. Cette décision devrait également permettre aux groupes musicaux d’être rémunéré d’une autre façon que par la sacem. D’ailleurs un autre projet de loi vise à ce que les groupes musicaux aient le droit d’exister en dehors des majors et que la prolifération de nouveaux groupes et artistes sur internet soit possible et conseillée.

L’état devrait également rembourser les diverses taxes déjà présentent sur les CD vierges et DVD vierges à toutes les personnes s’étant servit de ces supports de stockage dans le cadre d’une utilisation privée car non sujette aux diverses taxes (hormis la TVA pour laquelle l’état n’a pas encore trouvé de solution, mais les recherches avancent). Dans le même axe, l’état a décidé de ne pas rembourser les taxes aux personnes ayant copié des oeuvres protégées sur ces même support, mais ne poursuivera aucunement les auteurs des ces actes de piraterie, car les taxes sont là pour combler le manque à gagner.

L’état, la Télé et mère nature.

Article du Mardi 23 Octobre 2007

Mère nature revient à la charge dans son combat contre sa destruction. Elle vient d’amener une nouvelle idée en collaboration avec la télévision.

La télévision est fière de nous montrer son implication dans l’écologie en nous montrant des reportages et des actes civiques quelques fois l’an, mais elle a décidé de faire beaucoup plus !

Il est prévu que les chaînes de télévision ne diffusent plus de publicité pendant les films, ni entre le journal télévisé et le programme du soir. Cela pour une bonne raison, la suppression de ces publicités engendrera une énorme diminution de la consommation d’électricité, puisque : – 45 minutes de télévision allumée par foyer et par soir ne seront plus nécessaires – 45 minutes d’éclairage de la pièce de vie par foyer et par soir ne seront plus nécessaires – 45 minutes de chauffage également en moins par foyer et par soir.

Donc, effectivement, si nous rapprochons cette bonne action de la part de la télévision, l’économie pour l’environnement, de l’extinction des lampes durant 5 minutes, c’est la réconciliation avec mère nature.

D’autre part, l’état à décidé de supprimer purement et simplement les publicités des chaînes publiques puisque celles-ci sont d’intérêt public et non pas d’intérêt économique, ce qui réduira énormémentla consommation électrique du foyer, puisque la grille des programmes des chaînes publiques ne couvrira plus que la période 19h-20h10. Notez également l’écologie au niveau des guides TV, moins de page, moins d’arbre…

La SACEM pense à nous TOUS !

Article du Mercredi 14 Novembre 2007

La SACEM, organisme bien connu des français, n’a jamais été aussi près de toucher le pactole ! L’état est entrain de lui accorder une rémunération sur les supports de stockage (25 euros les 400 nigauds).

LA SACEM étant consciente que les supports de stockage ne sont pas là qu’a des fin de piratage, elle a décidé de reverser des droits d’auteur à toutes personnes utilisant des supports de stockage pour leur photos de famille, leur films de famille, leur documents personnels, leur déclaration d’impôts…

En effet, elle a tout de même avoué qu’il était injuste que les photos de famille (par exemple) soient taxées à tel point ! 19,6 pour la TVA + Marge des revendeurs + Taxe SACEM + Taxes diverses et avariées…

La SACEM vous encourage par ailleurs, à n’acheter que des CD de petits labels, ou de télécharger vos titres sachant que vous vous êtes déjà acquitté de l’amende pour acte de piraterie… Elle vous recommande également le site http://jamendo.com.

La SACEM pense également aux marchés, en effet, de grandes ventes de support de stockage sont prévues sur les marchés français afin de permettre aux pauvres citoyen, de s’offrir le luxe de prendre et sauvegarder leurs photos de famille.

sacem

Mère nature réclame son dû

Article du Vendredi 28 Septembre 2007

En effet, l’état français vient d’être mis en demeure de régler un montant encore inconnu, qui devrait dépasser allègrement le milliards d’euros, à Mère Nature. Celle-ci demande réparation pour les préjudices qu’elle subit, selon des sources sures, elle ne désire pas une amélioration de la gestion des déchets et une baisse de productions de matières polluantes, mais simplement de l’argent pour retrouver la paix avec ses habitants. C’est pour cela que l’état envisage sérieusement de la satisfaire, en lui versant pour chaque véhicule une certaine somme, afin de contrer la colère de Mère Nature avec des euros. Il est d’ailleurs question de faire une fleure à Mère Nature en diminuant les déjections de gaz d’échappement en roulant 10 Km/H en dessous de la vitesse actuellement légal. Mais il semblerait que la planète s’en moque, puisqu’elle ne désire que de l’argent. D’autre part, suite à une interview de Mère Nature, celle-ci a fait part d’idée qui pourrait être intéressante, comme utiliser de l’énergie propre pour propulser les véhicules, mais celle-ci à déclarer qu’avant d’autoriser l’état à utiliser des énergies propres et renouvelables, elle souhaitait soutirer tout l’argent gagné par les taxes pétrolières et autres à l’état ; Ensuite, elle demandera réparation sous forme naturelle…

Quand GDF se moque de nous !

Article du Dimanche 2 Mars 2008

Plus ou moins dans une position monopolistique, GDF a une sacré méthode de calcul pour les estimations de consommation.

Non seulement, il peut se permettre d’augmenter ses tarifs lorsqu’il le veut (certes, certains diront que l’augmentation est régullée, mais…), mais alors quant il se met à estimer votre consommation, cela devient vraiment du n’importe quoi !

Exemple concret :

Facture du mois de Février 2008 basée sur une estimation de la part de GDF, montant : 261,09 euros

Facture du mois de décembre 2007 basée sur un relevé réel, montant : 188,11 euros

Facture du mois d’octobre 2007 basée sur une estimation, montant : 73,34 euros

Facture du mois d’août 2007 basée sur une estimation, montant : 99,45 euros

Facture du mois de juin 2007 basée sur un relevé réel, montant : 107,76 euros

Donc, si l’on observe le montant de ces diverses factures, nous pouvons largement nous rendre compte de la manière employée par GDF pour faire du profit sur le dos de ses clients. En effet, si l’on multiplie le différence demandée entre l’estimation et le réel par le nombre de personnes dépendantes de GDF, on imagine largement les placements financiers qui peuvent être opérés sur le dos des clients.

Est-ce réellement normal que les clients de GDF deviennent des organismes prêteurs pour GDF, et cela, sans intérêts en pus, avec pour seul retour une augmentation du prix de la fourniture du gaz et du prix du KwH ?

N’essayez pas de demander une correction à GDF, car leurs agents téléphoniques ne connaissent pas les avoir et leurs contacts par courrier électronique ne savent pas lire leurs mails.



Banque des Citoyens Français