Arras – Municipalité – idée…

Depuis quelques jours, la municipalité arrageoise a prit la décision de mettre en place un système afin de “ralentir” les véhicules empruntant la rue d’arromanches…

Le système consiste en la mise en place d’un rétrécissement de chaussée à cause duquel 1 seul véhicule peut passer dans le sens de la largeur à la fois.

La priorité est donnée au véhicule sortant de cette structure routière, et cela dans n’importe quel sens. Donc, si vous entrez plus vite que le véhicule en face de vous dans cette oeuvre, vous pouvez foncer, il DOIT vous laisser la priorité… (En gros, priorité à la vitesse…)

Le système offre également deux pistes cyclables ridicules de 30 mètres qui n’ont d’existence que la longueur de la rue, pour le reste du parcours, les cyclistes sont invités à se faire renverser par les autres véhicules qui empruntent les ronds-point… (Très certainement pour justifier que la ville d’Arras offre de nombreux kilomètres de piste cyclable sur sa commune… Facile, entre les rues en sens unique où il est impossible de croiser le cycliste qui arrive en face sans le mettre à terre, les bouts de piste perdus entre 10 rues et les pistes d’une largeur de 25 centimètres…)

Bref, cette oeuvre architecturale du monde rural nous a offert, quelques malheureux jours après sa mise en place, son premier accident…

Voici comment le panneau était ce matin après qu’un véhicule ait roulé dessus :

Et oui… A force de faire des choses aussi peu réfléchies, il est certain que le pire va arriver… Autant la rue n’était pas dangereuse que là elle risque de devenir meurtrière.

L’ouvrage est d’une conception stupide et débile, et cela sans compter la gêne qu’il va occasionner lors de la rentrée scolaire avec le flux des véhicules de transport en commun et des véhicules particulier qui empruntent cette rue tous les jours pendant la période scolaire…

Bref, avant qu’il ne soit trop tard, il serait bon de virer simplement cette cochonnerie posée sur le sol. Si le but unique est de faire ralentir les gens, mettez-y des radars et voilà !