Le Ragot du 18/02/11

Sloup.net
18/02/11
  • Le sang retrouvé est finalement celui de la joggeuse (Elle est peut-être un dérivé d’un animal et d’un humain… Ben oui, hier nous disions que c’était du sang provenant d’un animal et aujourd’hui, c’est bien son sang. Dans tous les cas, des moyens énormes sont en place, mais la femme n’est toujours pas retrouvée.)
  • La mort peut-être source de vie (Un père donne les organes de son fils suite au décès de celui-ci. Ainsi son fils aura plusieurs nouvelles vies. Les poumon, les reins et les tissus ont été dérobé et 6 personnes pourront moins souffrir voir vivre. Le pire dans cet affaire c’est que l’homme ayant donné la mort est multi-récidiviste et a déjà été impliqué 11 fois dans des affaires de violences… Moi j’aimerai bien connaitre le montant perçu par les chirurgiens et les hôpitaux grâce aux morceaux prélevés.)
  • Les tunisiens qui tentent de franchir la frontière française ne la passeront pas (Les forces de l’ordre ont décidé de surveiller les frontières et de ne pas laisser passer les tunisiens qui cherchent du travail en France de manière illégale pour aider la famille. Et là je ne peux que les soutenir. On a assez d’ennuis pour trouver du travail et garde une vie potable, alors si il faut encore ajouter des tes à nourrir… Et puis, comme je le disais, la France n’est pas la grande poubelle des pays révoltés ! Par là je veux dire qu’il est anormal de profiter d’un mouvement de société pour entrer sur le territoire. Si des tunisiens veulent venir sur le territoire Français, alors qu’ils utilisent les moyens légaux à leur disposition. Ce n’est pas en forçant le passage qu’ils seront acceptés et trouveront du travail.)
  • Dans l’Hérault l’état est condamné (Un jeune enfant de huit ans a été persécuté durant des mois et des mois par ses camarades, les instituteurs n’ont rien fait pour calmer les autres enfants, donc les parents ont porté plainte et l’état doit verser la somme de 3.800 euros à la famille. 3.800 euros pour la vie d’un enfant ! C’est vraiment pas grand chose. Je me demande pourquoi la non-assistance à personne en danger coute si cher si la vie et la protection d’un enfant valent si peu… Est-ce parce qu’un enfant n’a pas encore le cran de se prononcer et de se révolter ? Moi je pense qu’il aurait fallu mettre des blâmes aux instituteurs qui ne sont pas capables de s’occuper des enfants. Car les instituteurs ont été déclaré coupable de défaut de surveillance, c’est une faute grave !)
  • Carrefour condamné pour non paiement du SMIC (Certains salariés se plaignent de ne pas toucher le salaire minimum. En fait Carrefour inclue le temps de pause dans les calculs du SMIC, mais il semblerait que ceux-ci ne doivent pas être pris en compte. Bref, c’est une balle qui s’en va d’un côté à l’autre et il n’y aura jamais de bonne décision. Si les grandes surfaces passent leur temps dans des procès alors il faudrait augmenter le prix des marchandises et licencier du personnel, donc est-il utilise, pour quelques centaines d’euros, de perdre son travail et d’infliger aux Français des augmentations de prix ? Je ne pense pas, c’est pas une victoire qui est à gagner, et encore moins une guerre, c’est le monde du commerce et du travail. Des fois, il faut s’y plier ou partir.)
  • La Libye pète les plombs (Oui, oui, ils ne sont pas tous dans les rues, mais les rues sont pleines de manifestant et de policier, enfin, plutôt pleines de balles, de pierre et de blessés… La révolution est peut-être en marche, mais les morts sont de plus en plus nombreux et il risque d’y avoir un bon nombre de tués pour pas grand chose… Avant de faire la révolution, il faut réfléchir à ce qu’on y gagne et à ce que l’on peut perdre. Ce n’est pas parce que le voisin a trouvé sa “solution” dans la manifestation que cette “solution” est bonne pour tout le monde… Bon, je parle pour la Libye, mais j’inclus tous les pays du moment qui sont entrain de se mettre dessus et de faire des morts et pourrir des vies pour rien.)
  • Cela fait 249 jours que la Belgique n’a pas de gouvernement (Les Belges sont donc sortis dans les rues à moitié nue, ont sortis des jeux défouloir et ont créé la révolution des Frittes ! Bref, vous l’aurez compris, c’est une manière Belge de faire face à la crise, d’ailleurs ces 249 jours n’ont rien à fêter car ce n’est pas encore un record ! Mais au lieu de se battre, les Belges préfèrent partager un bon moment ensemble et s’amuser plutôt que de crever. Belle manière ! Vive les Belges)

Published by

MazeSloup

What else ?