Un loggueur GPS petit et efficace : Le SkyTraq – STV-5

Voici un petit rapport sur le STV-5 acheté chez pearl.fr.

Commençons par les photos

1. La bête en elle-même

STV-5 - La bête

2. La prise allume cigare

STV-5 - Prise d'alimentation

3. Le cordon USB

STV-5 Cordon

4. Le CD pour window$

STV-5 - Logiciel

5. Le manuel

STV-5 - Notice

6. Prise USB côté Navgear STV-5

STV-5 - Connectique USB

Voici après les photos les caractéristiques techniques :

   * Profil Bluetooth: Serial Port Profile (SPP)
   * 8Mo de mémoire interne jusqu’à 100.000 coordonnées stockables
   * Puce SkyTraq Venus5, 54 canaux
   * EGNOS/WAAS
   * Sensibilité: -159dBm
   * Compatible avec tous les logiciels NMEA (type BlackBerry Maps, Destinator 6, Gate 5, Google Maps, Mapquest, Navman, Navicor, Nokia, Smart2Go, Route 66, Telenav, Yahoo2go etc.)
   * Autonomie batterie lithium-polymère: jusqu’à 10h
   * Batterie rechargeable par USB ou adaptateur allume-cigare
   * Logiciel fourni: GPS Photo Tagger (pour Windows 98SE/2000/XP/Vista)
   * Taille: 40x52x18mm, poids: 38g
   * Câble de chargement allume-cigare, CD logiciel fourni

Il faut aussi ajouté que l’appareil en question enregistre l’élévation et qu’il est possible d’ajouter des marques en appuyant sur le bouton se situant sur le dessus du STV-5.

N’étant pas un fervent amateur de l’usine de Redmond, j’étais à la recherche d’un loggueur qui fonctionne sous Linux, et c’est la cas de celui-ci !

Pour récupérer les traces, j’utilise la version de développement de GPSBabel. En effet, celle-ci intègre la gestion du skytraq (la même puce que notre STV-5).

Afin de compiler GPSBabel dans sa dernière version, voici les étapes à suivre.

1. Récupérer les sources

cvs -d:pserver:anonymous@gpsbabel.cvs.sourceforge.net:/cvsroot/gpsbabel login

cvs -z3 -d:pserver:anonymous@gpsbabel.cvs.sourceforge.net:/cvsroot/gpsbabel co -P

2. Configurer les sources

cd gpsbabel

./configure

3. Compiler GPSBabel

make

Une fois ces trois étapes effectuées, il ne vous reste plus qu’a utiliser le fichier compilé gpsbabel afin de récupérer vos traces (/dev/ttyUSB0 correspond à votre SkyTraq, l’option erase permet d’effacer les traces de l’appareil, out.gpx est le nom de sortie qui sera donné à vos traces)

gpsbabel -i skytraq,erase -f /dev/ttyUSB0 -o gpx -F out.gpx

Pour ce qui est de la corrélation des traces et des photos, j’utilise GeoTag, il est écrit en java et fonctionne d’une manière simple et très pratique. On peut soit mettre à jour les EXIF des images, soit créer un fichier XMP (pratique pour les RAW, ARW…).

Pour ce qui est de l’exploitation des traces, j’utilise josm, c’est un logiciel de cartographie bien connu dans le monde d’OSM (j’ai d’ailleurs fait ma première contribution cette semaine). Il y a également un module qui permet de Géo-localiser les photos sur la carte.

Pour ce qui est de l’utilisation de l’appareil, rien de plus simple. Un bouton pour mettre en marche (poussoir sur le côté), un bouton pour marquer un point (celui sur le dessus).

Pour ce qui est du fix, je donnerais plutôt dans les 2-3 minutes pour obtenir un signal et 5-6 minutes pour que le signal soit fiable.

Pour l’autonomie, pas de surprise pour le moment.

En gros un loggueur petit, pratique qui remplace avantageusement le GPS du N95 qui est trop gourmand en batterie et moins précis.

Published by

MazeSloup

What else ?

3 thoughts on “Un loggueur GPS petit et efficace : Le SkyTraq – STV-5”

  1. Je viens de recevoir le miens. Sous Ubuntu as tu réussi à le faire fonctionner comme un gps automobile avec Navit par exemple ?

  2. Salut,

    je t’avouerai que je n’ai jamais essayé de m’en servir comme GPS en temps réel…

    je regarderai dès que j’ai un peu de temps

Comments are closed.