Bouygues Telecom – Suite et presque fin

Je me décide donc de passer à la boutique Bouygues…

– Bonjour, vous vous souvenez ?

– Heuu, ha si… Oui, ben c’est à cause des problèmes de serveur, alors maintenant on change la carte sim et voilà !

– C’est quand même dommage de ne pas informer le client qu’il y a juste un problème d’activation et qu’il faut changer la carte sim…

– Oui, mais bon…

Bref, sortie du magasin, allumage du téléphone avec la nouvelle sim et ho, magie… la carte fonctionne et le téléphone est sur le réseau…

Bon, maintenant, il faut se faire rembourser (d’où le presque fin :))

Bouygues Telecom – Suite et pas fin

Donc suite à l’appel de ce matin, je contacte le numéro qui m’a été indiqué :

Bouygues télécom bonjour,

A vous appelez pour une activation, mais moi je ne peux rien faire pour vous, il faut que vous demandiez à votre magasin d’appeler le numéro et de leur demandé de voir avec

J’ai déjà été gentille, j’ai regardé votre dossier et tout est bon.

Donc voilà ! J’ai tenté de rappeler un fois de plus le magasin, mais ils sont fermés. Dans tous les cas, depuis samedi, le magasin me demande d’attendre, de redémarrer et ils ne peuvent rien faire.

J’ai tenté également de leur envoyer un fax, mais le fax ne répond pas…

Je me retrouve donc balancé de service en numéro et rien n’avance, toujours pas de ligne active en 5 jours. Que du bon…

Bouygues Telecom – Activation ou pas ?

Appel au serveur vocal pour activation de ligne :

Veuillez composer votre numéro de téléphone

Veuillez saisir votre code secret

Désolé, cette ligne ne peut être activée via le serveur vocal.

Bouygues télécom bonjour, vous appelez pourquoi ?

Ha une activation, et sur quelle ligne ?

Non, non tout est OK.

Je vous donne un autre numéro…

Appel à cet autre numéro

Bouygues télécom bonjour, nous sommes ouvert du lundi au samedi de 9 heures à 21 heures, merci pour votre appel

Bon, ben c’est pas gagné cette histoire… Et le pire, c’est qu’il n’y a personne pour dire réellement ce qui se passe, mais simplement des : “Appelez là, moi je peux plus rien pour vous”